Views
2 years ago

MOTOREX Racing Report 2015 FR

  • Text
  • Saison
  • Monde
  • Championnat
  • Titre
  • Racing
  • Pilote
  • Enduro
  • Motocross
  • Ainsi
  • Lors
  • Motorex
MOTOREX Racing Report 2015 FR

MOTOGP CHAMPIONNAT DU

MOTOGP CHAMPIONNAT DU MONDE MOTO2 UNE ANNÉE MOUVEMENTÉE POUR LE «DREAM TEAM» SUISSE TOM LÜTHI Quand Daniel Epp, manager de longue date de Tom Lüthi, a décidé l’an dernier de mettre fin aux activités de son team en MotoGP, les sponsors sont restés fidèles à Tom et ont soutenu Frédéric Corminboeuf de CGBM Evolution dans son projet de créer une seconde écurie Interwetten et de poser ainsi la première pierre d’une «dream team» suisse. Tant le Derendinger Interwetten Racing Team, avec Lüthi comme pilote, que le Technomag Interwetten Racing Team, avec Dominique Aegerter au guidon, ont troqué leurs machines préparées par Suter contre des Kalex, particulièrement compétitives la saison précédente, et le jeune Robin Mulhauser est venu compléter le team, 100% suisse. Les essais des nouvelles motos durant la pause hivernale n’ont pas entièrement répondu aux attentes, le programme étant sans cesse perturbé par de mauvaises conditions météo. Cela n’a pas empêché Lüthi d’obtenir une encourageante troisième place dans une première course très disputée au Qatar et ce, malgré une chute au warm-up. Les choses se sont encore mieux passées au Mans, où Lüthi a réalisé une solide performance des premiers essais à la ligne d’arrivée, décrochant d’emblée sa première victoire avec la nouvelle machine. Mais la saison a basculé avec la chute de Lüthi au Grand prix d’Italie à Mugello, alors qu’il occupait la tête. Un mauvais coup du sort, même si Aegerter semblait peu à peu entrer dans la danse, s’adjugeant même son premier podium. Malheureusement, à partir du Grand prix de Silverstone, disputée sous une pluie battante, l’écurie a été victime de mystérieux problèmes au niveau du pneu avant. Lors du Grand Prix d’Aragon, Aegerter a été percuté par un adversaire et a dû être remplacé, en raison de sa blessure, par l’Australien Josh Hooks pour les dernières courses de la saison. DOMINIQUE AEGERTER © Photos: Technomag Racing Interwetten L’écurie n’a non plus eu la chance de son côté dans les Grand Prix disputés hors Europe: ainsi, Lüthi a rechuté au Japon et en Australie et n’a pu se hisser sur le podium qu’en Malaisie. Une place sur le podium lors de la dernière course, à Valence, n’a plus rien changé au classement du championnat du monde, avec une 5 e place au décompte final pour Lüthi. Pour autant, le patron de l’écurie, Frédéric Corminboeuf, ne porte pas un regard foncièrement négatif sur la saison: «À Mugello, Tom était en tête et à Indianapolis, un podium était à portée de main quand Lowes a chuté juste devant lui. Au Japon et en Australie, Tom était le seul pilote à pouvoir suivre les futurs vainqueurs aux essais. Les résultats ne sont peut-être pas ce que nous avions espéré mais nous savons qu’il ne manque pas grand-chose pour nous imposer.» Cette fois encore, Werner Becher, CEO d’Interwetten, cite Lüthi et Aegerter parmi les favoris pour le titre mondial 2016 au guidon de leurs Kalex. Il est donc logique que les contrats des deux pilotes aient été prolongés à la mi-septembre. ROBIN MULHAUSER © Photos: Friedrich Weisse / Derendinger Racing Interwetten © Photos: Technomag Racing Interwetten 14

MOTOGP CHAMPIONNAT D’EUROPE DE MOTO2 TEL PÈRE, TEL FILS Edgar Pons de l’écurie Paginas Amarillas HP 40 a remporté le titre européen au terme de sa troisième saison de Road Racing. Le deuxième fils de l’exchampion du monde Sito Pons, qui a commencé sa carrière en motocross, a décroché la couronne européenne grâce à sa grande constance, avec cinq victoires à Portimao, Barcelone, Aragon (2 x) et Navarre ainsi que quatre deuxièmes places et une troisième place, son plus «mauvais» résultat de la saison. Le jeune Pons, qui rejoindra le team de son père en Moto2 en 2016, a déjà également participé à certaines courses du Championnat du Monde de Moto2 cette année. EDGAR PONS © Photos: Pons Racing Team CHAMPIONNAT DU MONDE MOTO3 UN GRANDIOSE OLIVEIRA Même la malchance n’a pas pu empêcher Miguel Oliveira de se battre pour le titre mondial en Moto3 jusqu’à la dernière course. Après sa dixième place obtenue l’année précédente, le jeune Portugais avait rejoint l’écurie Red Bull KTM Ajo, où il a pu donner toute la mesure de son talent. Avec six superbes victoires remportées sur les circuits de Mugello, Assen, Aragon, Phillip Island, Sepang et Valence deux deuxièmes places à Misano et Motegi, Oliveira n’est rentré bredouille qu’à une seule reprise, après sa chute aux essais au Sachsenring. Malgré une blessure et des problèmes de pneumatique inattendus, le jeune pilote d’à peine 20 ans, qui roulera en Moto2 en 2016, se classe deuxième au général, à 4 points à peine de Kent, le nouveau champion du monde. Pour sa part, son coéquipier Brat Binder décroche une belle sixième place au classement du championnat du monde; le team Red Bull KTM Ajo est du coup très optimiste pour la prochaine saison. © Photos: Milagro / KTM Images CHAMPIONNAT DU MONDE DE SUPERBIKE SAISON EN DEMI-TEINTE POUR VOLTCOM CRESCENT SUZUKI RANDY ALEX LOWES DE PUNIET © Photos: Gold and Goose Photography Malgré le potentiel limité de sa Superbike Suzuki, Alex Lowes a exploité la moindre opportunité durant le championnat 2015 pour montrer ses qualités de pilote. Le pilote du Lincolnshire a été récompensé pour sa superbe performance aux essais qualificatifs en décrochant une place sur le podium dans la deuxième manche en Thaïlande, une dixième place au classement général et un contrat d’usine chez Yamaha pour la saison 2016. En revanche, son coéquipier Randy de Puniet préférera sans doute oublier la saison 2015, malgré de bonnes performances, avec deux septièmes places, l’une dans la première course, en Australie, l’autre, dans la dernière, au Qatar. Au total, le Français n’a pas pu rejoindre la ligne d’arrivée à neuf reprises et n’a récolté aucun point à l’issue de quatre autres courses. 15

MOTOREX PORTRAIT

MOTOREX MAGAZINE

MOTOREX Magazine - Deutsch

MOTOREX Magazine - Français

MOTOREX Magazine - English

BROCHURES