Views
2 years ago

MOTOREX Racing Report 2015 FR

  • Text
  • Saison
  • Monde
  • Championnat
  • Titre
  • Racing
  • Pilote
  • Enduro
  • Motocross
  • Ainsi
  • Lors
  • Motorex
MOTOREX Racing Report 2015 FR

ENDURO WOMAN / SUPER

ENDURO WOMAN / SUPER ENDURO ENDURO WOMAN TITRE DÉFENDU Laia Sanz a décroché le titre mondial pour KTM en 2015, défendant ainsi avec succès sa couronne dans la Womens’ Cup. Une fois encore favorite, Sanz n’a pas déçu ses supporters. Prenant la direction des opérations dès la première manche en Espagne, elle est restée invaincue tout au long de la saison. Après avoir fait la loi en Espagne, au Portugal et en Belgique, Sanz a renouvelé son titre EWC avec une dernière victoire en France. Photos: © Future7Media SUPER ENDURO PASSE DE SIX POUR BLAZUSIAK Taddy Blazusiak a confirmé son titre et montré qu’il est décidément le pilote le plus brillant de sa génération en remportant un sixième titre mondial en SuperEnduro en 2015. Si d’aucuns doutaient de l’appétit de victoire de Blazusiak et de sa capacité à conserver sa couronne, il a rapidement fait taire les critiques en dominant la première manche, en Pologne, de la tête et des épaules. A l’attaque dès le départ, le pilote polonais a d’emblée remporté trois victoires pour prendre clairement la tête du classement général. Une position qu’il allait occuper de bout en bout du championnat. Sur le podium à chaque course, le pilote KTM n’a dû se contenter qu’une seule fois d’une quatrième place en 18 courses. Derrière Blazusiak, Cody Webb et Jonny Walker ont permis à MOTOREX d’asseoir sa domination sur le championnat en terminant respectivement à la deuxième et à la troisième places. PREMIÈRE COURONNE MONDIALE En catégorie juniors, le jeune Américain Ty Tremaine a décroché le titre mondial pour la toute première fois. Nouveau venu en SuperEnduro, Tremaine a d’entrée de jeu fait étalage de sa classe durant cette saison 2015. S’imposant d’emblée comme l’un des pilotes les plus doués de sa génération, Tremaine a trusté les victoires en Pologne sous les couleurs de KTM. D’autres victoires et podiums ont suivi. Avec sept nouvelles victoires au compteur et sans jamais quitter le top 2 de la catégorie, il a inscrit à son palmarès le titre 2015 de Champion du Monde Junior de SuperEnduro. Photos: © Future7Media Photos: © Future7Media 10

HARD ENDURO Photos: © Philip Platzer/Red Bull Content Pool HARD ENDURO JONNY WALKER FAIT LA LOI La saison 2015 d’Extreme Enduro restera comme la saison de Jonny Walker, auteur de splendides performances. Le pilote KTM est apparu chaque fois comme l’homme à battre. En grande forme dès le début de saison, Walker était décidé à faire parler la poudre. Après avoir maîtrisé le circuit détrempé du Hell’s Gate en février, il a su chaque fois surmonter les pires conditions, tandis que ses concurrents mettaient tour à jour un genou en terre. Le pilote KTM a poursuivi sur sa lancée au The Tough One, en Grande-Bretagne, remportant ainsi sa première victoire en Hard Enduro sur le sol britannique. Au terrifiant ErzbergRodeo, dont il avait remporté la précédente édition, Walker était bien décidé à défendre son titre. Prenant la tête d’une meute de 500 enduristes, il a contrôlé la course sur une grande partie du parcours. Mais l’impossible zone baptisée «Downtown» ayant stoppé net tous les concurrents, Walker a trouvé avec son team la solution pour s‘assurer un bon résultat. Photos: © Future7Media Aux Red Bull Romaniacs, il a réussi une fois encore une course parfaite dans cette compétition d’une semaine. En glanant une 4e victoire en 2015, il a très vite marqué la saison de son empreinte. Une cinquième victoire est venue s’ajouter à la liste, avec le Red Bull 111 Megawatt, organisé sur le site spectaculaire d’une mine de charbon en Pologne. La chance a fini par lui tourner le dos lors de la dernière épreuve, en Turquie, au Red Bull Sea to Sky, où il a terminé à la seconde place derrière Graham Jarvis. JONNY WALKER 11

MOTOREX PORTRAIT

MOTOREX MAGAZINE

MOTOREX Magazine - Deutsch

MOTOREX Magazine - Français

MOTOREX Magazine - English

BROCHURES