Views
3 years ago

MOTOREX Racing Report 2014 FR

  • Text
  • Monde
  • Saison
  • Championnat
  • Titre
  • Pilote
  • Lors
  • Victoire
  • Racing
  • Podium
  • Courses
  • Motorex
MOTOREX Racing Report 2014 FR

BIKE MOUNTAINBIKE BELLE

BIKE MOUNTAINBIKE BELLE SAISON OFF-ROAD POUR LES COUREURS MOTOREX Dans le domaine du vélo tout-terrain et du vélo de route, la gamme MOTOREX Bike Line a, au fil des ans, acquis une renommée non négligeable au sein du monde cycliste international, avec à la clef de nombreuses victoires et titres décrochés. Partenaire technique des meilleures équipes UCI en XCO (Cross-Country) (Multivan Merida, BMC Mountainbike, Uniors Tools, Ghost et Stöckli), mais également en DH (Downhill) avec le Team Trek World Racing, la saison 2014 a encore permis à MOTOREX d’agrandir un palmarès déjà très riche en trophées. Lors des championnats d’Europe qui se sont déroulés du 5 au 8 juin à St- Wendel en Allemagne, pas moins de trois médailles ont été décrochées. Dans la catégorie Eliminator homme, le Suisse Ralf Näf, Team BMC - champion du monde de la discipline en 2012 - décroche une magnifique médaille d’argent. En catégorie XCO Elite -discipline olympique-, les deux médailles d’or sont remportées par Tanja Žakelj Team Uniors chez les femmes et par l’incontournable Julien Absalon Team BMC chez les hommes. Cette année, la Norvège et la station de Hafjell-Lillehammer accueillaient du 2 au 7 septembre les championnats du monde de VTT. Sous un soleil bien présent, les coureurs ont livré un spectacle inoubliable pour le public venu en nombre. En descente, le Team Trek World Racing alignait 3 coureurs capables de décrocher une médaille. Avec l’expérience de Neko Mulally (USA) et Brook MacDonald (NZ) dans la catégorie homme élite, les espoirs de podium étaient tout à fait envisageables avant le départ. Au final, les deux coureurs du Team Trek ont dû se contenter d’une 4e et d’une 5e place, à moins de 3 secondes de la victoire! La déception de ne pouvoir décrocher de médaille supplémentaire était grande pour toute l’équipe. En effet, lors de l’épreuve de la catégorie Junior qui s’était déroulée la veille, le talentueux pilote Laurie Greenland de Bristol (Angleterre), âgé de 17 ans, avait décroché une magnifique 2e place, offrant ainsi au Team Trek une médaille d’argent. Dans la catégorie femme en Cross-Country, la Slovène Tanja Žakelj Team Uniors échouait malheureusement au pied du podium avec la 4e place. Bien souvent aux avant-postes tout au long de la saison, Gunn-Rita Dahle Flesjå Team Merida Multivan avait à cœur de réaliser un exploit devant un public tout acquis à sa cause. En effet, la sympathique Norvégienne pouvait prétendre accrocher un trophée supplémentaire à son imposant palmarès. La déception se lisait facilement sur le visage de Gunn-Rita, 9e à l’arrivée. © Photo: Team Lampre Merida C’est dans la catégorie homme élite que les chances de décrocher une ou plusieurs médailles étaient les plus grandes. Si, au total, une seule médaille était décrochée dans cette catégorie, l’on ne retrouvait pas moins de 5 coureurs soutenus par MOTOREX aux dix premières places de cette compétition. Pour le Team Merida, José Antonio Hermida décroche la 9e place. Alors que les coureurs du Team BMC occupaient quant à eux: la 10e place avec Ralf Näf, la 7e avec Lukas Flückiger, la 4e avec Moritz Milatz, à seulement 5 secondes du podium. La victoire et la médaille d’or revenaient à l’homme fort de la saison 2014, le Français Julien Absalon. À noter que Mathias Flückiger du Team Stöckli terminait quant à lui à une décevante 19e place lors de ces championnats du monde. Une déception que le coureur suisse a vite effacée en remportant une semaine plus tard la première édition de la course Swiss Epic reliant Verbier à Zermatt. © Photo: Grega Stopar © Photo: Matthew DeLorme © Photo:Marius Maasewerd / EGO-PROMOTION 26

BIKE MOUNTAINBIKE JULIEN ABSALON, UN COUREUR D’EXCEPTION! © Photo: Maxime Schmid Au terme d’un duel passionnant tout au long de la saison avec le Suisse Nino Schurter, le coureur français Julien Absalon, âgé de 34 ans, a marqué une fois de plus de son empreinte la saison 2014 de Cross-Country. Avec un palmarès unique -double champion olympique, 4 titres de champion du monde, 2 titres européens, 5 fois vainqueur de la coupe du monde ainsi que 11 titres nationaux -, la motivation du coureur de Saint- Amé (Vosges) pour la saison 2014 était toujours bien présente. Après avoir décroché le titre de champion de France, le titre de champion d’Europe et remporté le classement final de la coupe du monde UCI MTB, l’objectif de Julien Absalon était tout tracé pour les championnats du monde de Lillehammer: décrocher une 5e couronne mondiale. Après 3 titres remportés en 2004, 2005 et 2006 sous les couleurs du Team MOTOREX- Bianchi, le coureur du Team BMC Mountainbike Racing n’a laissé aucune chance à ses principaux adversaires et remporte la victoire devant Nino Schurter et l’Italien Marco Aurelio Fontana. Un choix technique payant! Tout au long de sa carrière, Julien Absalon a remporté l’ensemble de ces principales victoires avec un modèle de VTT Hardtail (suspension à l’avant et rigide à l’arrière). Sauf pour l’épreuve norvégienne, le choix du multiple champion du monde s’est porté sur le tout nouveau BMC Fourstroke FS01 29 pouces, un modèle tout suspendu. Après la course, Julien Absalon a déclaré: «Ce choix technique a contribué en grande partie à mon succès de ce jour et c’est avec un plaisir tout particulier que je décroche après 7 ans un nouveau maillot arc-en-ciel.» © Photo: Maxime Schmid ROAD RACING LE ROAD RACING SE DÉVELOPPE EN 2014 Bien entendu, MOTOREX est également présent sur la scène internationale du vélo de route avec différents Teams. Le Team Lampre Merida et le Team Raleigh parcourent tout au long de l’année l’ensemble des courses internationales. Intégré au sein de l’équipe Lampre Merida au début de la saison 2014, le champion du monde sur route 2013 Rui Costa finit, pour la 3e fois consécutive, en tête du classement général du Tour de Suisse. Bien entendu, toute l’équipe du Team Lampre Merida a su profiter de l’expérience et des qualités du coureur portugais tout au long de la saison. © Photo: BettiniPhoto TRIATHLON FEMMES UNE ANNÉE MAGIQUE Si Gwen Jorgensen ne s’est lancée dans le triathlon qu’en 2010, elle se classait dès la première année sept fois au top 10 et, un an plus tard, finissait deuxième du triathlon de la série des championnats du monde à Londres en 2011. 2014 allait la voir triompher: Jorgensen remporte quatre grandes épreuves des World Triathlon Series à la suite, une performance inédite dans le domaine du triathlon. À cela, elle rajoute le titre de championne du monde sur courte distance grâce à une victoire éclatante lors du dernier rendez-vous de la saison au Canada. En distance olympique, elle marque aussi des points en 2014 puisqu’elle remporte le championnat américain. Et pour bien finir la saison, Gwen Jorgensen se marie au mois d’octobre. Nous la félicitons pour cette année spectaculaire! © Photo: Competitive Image / Paul Phillips 27

MOTOREX PORTRAIT

MOTOREX MAGAZINE

MOTOREX Magazine - Deutsch

MOTOREX Magazine - Français

MOTOREX Magazine - English

BROCHURES