Views
8 months ago

MOTOREX Magazine 2018 112 FR

  • Text
  • Motorex
  • Husqvarna
  • Produits
  • Moteur
  • Motorcycles
  • Lubrifiants
  • Gamme
  • Nouvelle
  • Nettoyage
  • Ainsi
MOTOREX Magazine 2018 112 FR

INSIDE EXERCICE DE

INSIDE EXERCICE DE DÉCOMPOSITION Vous vous demandez ce que ce cocktail, outre le jus d’orange, la glace et la cerise, peut bien contenir et dans quelles proportions? La réponse est donnée par la chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (GC-MS). Cette technique, utilisée par le laboratoire MOTOREX, permet d’identifier avec une extrême précision, de moins d’une part par milliard (ou ppb, part per billion), les substances contenues dans un liquide. Ce procédé permettrait ainsi de détecter, par exemple, des traces de produit de vaisselle dans le verre. La chimie analytique de très haute précision est indispensable pour garantir la qualité des produits et des services MOTOREX. DEUX PROCÉDÉS D’ANALYSE Pour la chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (GC-MS), deux appareils complémentaires raccordés en série sont nécessaires: CHROMATOGRAPHE EN PHASE GAZEUSE (GC) La chromatographie en phase gazeuse sert à scinder les mixtures en composants chimiques individuels. Un échantillon du produit à analyser est injecté et vaporisé au moyen d’un gaz vecteur (p. ex. de l’hélium) dans une colonne capillaire et chauffé, puis séparé en fonction de sa volatilité et de sa polarité. Lorsque la séparation est terminée, un détecteur calcule avec précision le temps de passage et la quantité de chaque substance contenue dans l’échantillon. La technique d’échantillonnage appelée analyse par espace de tête dynamique (HSA, de l’anglais «Dynamic Headspace Analysis») permet également d’analyser des composés volatiles en phase gazeuse. SPECTROMÈTRE DE MASSE (MS) La spectrométrie de masse permet de calculer la masse d’une substance en ionisant ses molécules, qui sont ainsi chargées électriquement. Ces particules sont ensuite séparées et analysées en fonction du rapport masse/charge électrique. Cette technique permet une discrimination précise des composants de l’échantillon analysé. VERS DE NOUVEAUX NIVEAUX DE QUALITÉ L’utilisation de la chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse génère de la valeur ajoutée pour le client, à plusieurs égards. Les résultats de telles analyses combinés au savoir-faire du département R & D de MOTOREX fournissent de réels avantages. En voici quelques exemples: 18

ANALYSE AVANTAGES Composition de matières premières et de produits (sous-produits, pureté, etc.) Garantir la qualité/le respect des spécifications Identification précise de matières volatiles (en cas d’odeurs, de solvants, etc.) Composants et résidus critiques (quantités de matière microscopiques, de l’ordre de la part par milliard et moins!) Performances de produits (résistance au vieillissement, produits réactionnels, etc.) Contamination par des substances étrangères (mélanges, résidus, etc.), p. ex. d’échantillons de clients Déterminer l’exposition au risque des collaborateurs/la teneur en COV Optimiser des processus, p. ex. de nettoyage Déterminer la durée d’utilisation optimale Identifier l’origine d’une contamination 1. ÉCHANTILLON Échantillons (1 microlitre = 0,001 l) du produit à injecter, sous forme liquide ou gazeuse (p. ex. implant). 2. INJECTION DE L’ÉCHANTILLON L’échantillon est automatiquement injecté dans le chromatographe en quantité définie. 3. ANALYSE GC-MS L’échantillon est chauffé (jusqu’à 400 °C) dans une colonne capillaire de 30 m de long environ puis passe dans le détecteur GC. Ensuite, le spectromètre de masse recueille d’autres valeurs de mesure. COMPARAISON ENTRE L’ESSENCE CONVENTIONNELLE (EN ROUGE) ET L’ESSENCE ALKYLATE ASPEN 4T (EN VERT) Nombre de signaux Rouge: essence SP 95 Vert: ASPEN 4T 4. ANALYSE Dans le cas d’une essence conventionnelle, un grand nombre de liaisons aromatiques dangereuses, telles que le toluène (après 3,034 min) ou le xylol (après 4,710 min) sont décelables. Par contre, dans le cas du carburant ASPEN 4T, les signaux proviennent d’hydrocarbures linéaires ou ramifiés présentant un risque beaucoup plus faible que les liaisons aromatiques. La GC-MS permet d’identifier individuellement ces liaisons. Temps de passage (des liaisons) en minutes (Explications simplifiées afin de faciliter la compréhension) MOTOREX MAGAZINE 112 I MAI 2018 19

MOTOREX MAGAZINE

MOTOREX Magazine - Deutsch

MOTOREX_Magazine_2017_110_de
MOTOREX_Magazine_2017_109_de
MOTOREX_Magazine_2016_108_de
MOTOREX_Magazine_2016_107_de
Racing_Report2015_de_web
MOTOREX_Magazine_2015_106_de
MOTOREX_Magazine_2015_105_de
MOTOREX_Magazine_2015_104_de
Racing_Report_2014_de
MOTOREX_Magazine_2014_103_de
MOTOREX_Magazine_2014_102_de
MOTOREX_Magazine_2014_101_de
Racing_Report_2013_de
MOTOREX_Magazine_2013_99_de
MOTOREX_Magazine_2013_98_de
MOTOREX_Magazine_2013_100_de
MOTOREX_Magazine_2012_97_de
MOTOREX_Magazine_2012_96_de
MOTOREX_Magazine_2012_95_de
broschuere_Racing_Deutsch_2011
MOTOREX_Magazine_2011_94_de
MOTOREX_Magazine_2011_93_de
MOTOREX_Magazine_2011_92_de
MOTOREX Magazine 2010 91 DE
MOTOREX Magazine 2010 90 DE
MOTOREX Magazine 2010 89 DE
MOTOREX_Magazine_2009_88_de
MOTOREX_Magazine_2009_87_de
MOTOREX_Magazine_2009_86_de
MOTOREX_Magazine_2008_85_de
MOTOREX_Magazine_2008_84_de
MOTOREX_Magazine_2008_83_de
MOTOREX_Magazine_2007_82_de
MOTOREX_Magazine_2007_81_de
MOTOREX_Magazine_2007_80_de
MOTOREX_Magazine_2006_79_de
MOTOREX_Magazine_2006_78_de
MOTOREX_Magazine_2006_77_de
MOTOREX_Magazine_2004_73_de
MOTOREX_Magazine_2004_72_de
MOTOREX_Magazine_2004_71_de
MOTOREX_Magazine_2003_70_de
MOTOREX_Magazine_2003_69_de
MOTOREX_Magazine_2003_68_de
MOTOREX_Magazine_2002_67_de
MOTOREX_Magazine_2002_66_de
MOTOREX_Magazine_2002_65_de
Motorex_Revue_1981_01_defr

MOTOREX Magazine - Français

MOTOREX Magazine 2018 113 FR
MOTOREX Magazine 2018 112 FR
MOTOREX Magazine 2018 111 FR
MOTOREX Magazine 2017 110 FR
MOTOREX Magazine 2017 109 FR
MOTOREX Magazine 2016 108 FR
MOTOREX Magazine 2016 107 FR
MOTOREX Racing Report 2015 FR
MOTOREX Magazine 2015 106 FR
MOTOREX Magazine 2015 105 FR
MOTOREX Magazine 2015 104 FR
MOTOREX Racing Report 2014 FR
MOTOREX Magazine 2014 103 FR
MOTOREX Magazine 2014 102 FR
MOTOREX Magazine 2014 101 FR
MOTOREX Racing Report 2013 FR
MOTOREX Magazine 2013 99 FR
MOTOREX Magazine 2013 98 FR
MOTOREX Magazine 2013 100 FR
MOTOREX Magazine 2012 97 FR
MOTOREX Magazine 2012 96 FR
MOTOREX Magazine 2012 95 FR
MOTOREX Racing Report 2011 FR
MOTOREX Magazine 2011 94 FR
MOTOREX Magazine 2011 93 FR
MOTOREX Magazine 2011 92 FR
MOTOREX Magazine 2010 91 FR
MOTOREX Magazine 2010 90 FR
MOTOREX Magazine 2010 89 FR
MOTOREX Magazine 2009 88 FR
MOTOREX Magazine 2009 87 FR
MOTOREX Magazine 2009 86 FR
MOTOREX Magazine 2008 85 FR
MOTOREX Magazine 2008 84 FR
MOTOREX Magazine 2008 83 FR
MOTOREX Magazine 2007 82 FR
MOTOREX Magazine 2007 81 FR
MOTOREX Magazine 2007 80 FR
MOTOREX Magazine 2006 79 FR
MOTOREX Magazine 2006 78 FR
MOTOREX Magazine 2006 77 FR
MOTOREX Magazine 2005 76 FR
MOTOREX Magazine 2005 75 FR
MOTOREX Magazine 2005 74 FR
MOTOREX Magazine 2004 73 FR
MOTOREX Magazine 2004 72 FR
MOTOREX Magazine 2004 71 FR
MOTOREX Magazine 2003 70 FR
MOTOREX Magazine 2003 69 FR
MOTOREX Magazine 2003 68 FR
MOTOREX Magazine 2002 67 FR
MOTOREX Magazine 2002 66 FR
MOTOREX Magazine 2002 65 FR
MOTOREX Revue 1981 01 DE

MOTOREX Magazine - Svenska

MOTOREX Magazine - English

Racing_Report_2014_en
14_0471_MOT_Magazine102_EN_RGB
14_0053_MOT_Magazine101_EN
MOTOREX Magazine 2009 88 EN
MOTOREX Magazine 2009 87 EN
MOTOREX Magazine 2009 86 EN
MOTOREX Magazine 2008 85 EN
MOTOREX Magazine 2008 83 EN
MOTOREX Magazine 2007 81 EN
MOTOREX Magazine 2007 80 EN
MOTOREX Magazine 2006 79 EN
MOTOREX Magazine 2006 78 EN
MOTOREX Magazine 2006 77 EN
MOTOREX Magazine 2005 76 EN
MOTOREX Magazine 2005 75 EN
MOTOREX Magazine 2005 74 EN
MOTOREX Magazine 2004 73 EN
MOTOREX Magazine 2004 72 EN
MOTOREX Magazine 2004 71 EN
MOTOREX Magazine 2003 70 EN
MOTOREX Magazine 2003 69 EN
MOTOREX Magazine 2003 68 EN
MOTOREX Magazine 2002 67 EN
MOTOREX Magazine 2002 66 EN
MOTOREX Magazine 2002 65 EN

MOTOREX Magazine - Deutsch (Österreich)

BROCHURES