Views
2 years ago

MOTOREX Magazine 2017 110 FR

  • Text
  • Motorex
  • Produits
  • Ainsi
  • Langenthal
  • Bucher
  • Lubrifiants
  • Huiles
  • Suisse
  • Moto
  • Gamme
MOTOREX Magazine 2017 110 FR

REPORTAGE La nouvelle

REPORTAGE La nouvelle usine située au 31 de la Bern-Zürich-Strasse, à Langenthal, en 1945. 1944 NOUVEAU BÂTIMENT À LANGENTHAL En 1943, la modeste entreprise subit un véritable coup dur, avec la résiliation du bail de l’immeuble qu’elle occupait à Bützberg. Il lui fallut donc trouver de nouveaux locaux le plus rapidement possible, en plein milieu de la guerre. Ne trouvant aucun objet approprié, elle acheta un terrain constructible à Langenthal. En 1944, Edy Bucher, fils de Rosa et d’Arnold Bucher, rejoignit l’entreprise familiale, qui employait alors 7 personnes au total. 8

L’HUILE DEVIENT DU MOTOREX La technologie de lubrification est – discrètement – omniprésente dans la vie moderne. De nombreuses opérations et un grand savoir-faire sont nécessaires pour transformer une huile en un lubrifiant parfaitement adapté à l’usage visé. © fotolia.com 1. UN RAFFINAGE RAFFINÉ Outre l’huile pétrolière, d’autres produits (fluides de synthèse, huiles végétales, etc.) offrant des propriétés particulièrement intéressantes peuvent être utilisés aujourd’hui comme base pour la fabrication de lubrifiants. Dans un processus conventionnel, les types de pétrole appropriés sont soumis à une distillation dans des tours de fractionnement pouvant atteindre 60 m de hauteur. Cette distillation produit des carburants et des huiles de base pour les lubrifiants. Le choix du type de pétrole et du mode de traitement conditionne déjà les propriétés de base telles que la viscosité (fluidité), le point de solidification (température à laquelle l’huile cesse de couler) ou le point éclair (température d’inflammation). 25 000 CLIENTS ACTIFS 2. EN TRAIN JUSQU’À LANGENTHAL Les huiles de base répondant aux spécifications requises sont transportées à Langenthal par camionsciternes ou par wagons-citernes d’une contenance de 20 000 à 50 000 litres. Les wagons sont déchargés dans un terminal spécial, sur le site de l’entreprise, après analyse d’un échantillon. 1947 REX DEVIENT MOTOREX Suite au développement de la motorisation, l’entreprise souhaitait consolider sa position de fournisseur pionnier de lubrifiants et décida, en 1947, d’ajouter le mot MOTO (du latin «motare», mouvoir) à la marque REX («roi» en latin). De plus, MOTOREX offrait une garantie de qualité convaincante. MOTOREX MAGAZINE 110 I MAI 2017 9

MOTOREX PORTRAIT

MOTOREX MAGAZINE

MOTOREX Magazine - Deutsch

MOTOREX Magazine - Français

MOTOREX Magazine - English

BROCHURES