Views
2 years ago

MOTOREX Magazine 2017 110 FR

  • Text
  • Motorex
  • Produits
  • Ainsi
  • Langenthal
  • Bucher
  • Lubrifiants
  • Huiles
  • Suisse
  • Moto
  • Gamme
MOTOREX Magazine 2017 110 FR

INTERVIEW SUITE

INTERVIEW SUITE universités ou encore l’EMPA, le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche. MOTOREX dispose ainsi de ressources en suffisance pour réagir très rapidement à l’évolution constante des besoins du marché. Dans un rapport intitulé «Les limites de la croissance» publié en 1973, le Club de Rome estimait que les réserves de pétrole seraient épuisées deux décennies plus tard, soit en 1993. Nous sommes aujourd’hui en 2017. Comment MOTOREX entend-elle gérer les conséquences de l’inévitable raréfaction des matières premières d’origine fossile? Même s’il est encore possible d’extraire d’énormes quantités de pétrole, nous savons que les réserves ne sont pas inépuisables. La durée de ces réserves dépendra de l’usage que nous en faisons. Des lubrifiants modernes, novateurs, peuvent contribuer largement à un usage plus responsable des ressources limitées. Ils autorisent des intervalles de service plus longs, et leur composition chimique contribue même à faire baisser les émissions et à réduire le frottement, d’où une moindre consommation énergétique, par exemple de carburant. Les huiles de base utilisées pour fabriquer ces lubrifiants sont très souvent, et de plus en plus, des esters à base d’huiles végétales, et non de pétrole. Et le nombre de ces huiles de base alternatives ne cesse de croître. Des matières premières alternatives? De quoi s’agit-il plus précisément? Comme je viens de l’évoquer, ce sont des huiles de base végétales, à base de plantes. Autrefois, beaucoup de lubrifiants étaient à base d’huile de colza. Pour les applications exigeantes, soumises à de fortes contraintes techniques, nous recourons aujourd’hui aux esters. Ces esters sont souvent d’origine végétale, parfois même d’origine animale. Non seulement ils proviennent de matières premières renouvelables, mais ils répondent aussi aux exigences de compatibilité environnementale ou de biodégradabilité. Dans de nombreuses applications, ils offrent également de nouvelles possibilités techniques, comme par exemple l’allongement des intervalles de service. Les lubrifiants modernes, tels que l’huile hydraulique biodégradable Oekosynt HEES, autorisent des intervalles de service de trois à cinq fois plus longs que les huiles hydrauliques traditionnelles. MOTOREX investit en permanence dans la recherche et le développement, et enrichit régulièrement sa gamme d’innovations de produits. Les huiles moteur de haute technologie sont devenues un critère de construction. Quels en sont les principaux aspects? S’agissant des huiles moteur, trois aspects sont déterminants: la réduction de la consommation de carburant, l’abaissement des émissions et la longévité. Dans les moteurs modernes, dont les seuils de tolérance sont de plus en plus bas, le lubrifiant assume une fonction globale. Les superlubrifiants, de plus en plus fluides, contribuent en outre aux économies d’énergie. 1981 PARUTION DU Nº 1 DE LA REVUE MOTOREX La première édition du magazine clients Revue MOTOREX (aujourd’hui: MOTOREX Magazine) parut en allemand et en français en 1981. Avec l’édition n o 110, la publication entre dans sa 36 e année. Elle est éditée en allemand, en français, en suédois et en anglais. Son tirage a été multiplié par cinq, passant de 15 000 exemplaires pour le numéro 1 à 75 000. Lien vers le n o 1 de la Revue MOTOREX, paru en 1981 https://issuu.com/motorex/docs/motorex_revue_01_1981_flipbook 14

Depuis quelque temps, la tendance est au remplissage à vie (fill for life) pour les transmissions automatiques de véhicules et d’autres groupes motopropulseurs. Pensezvous qu’elle va perdurer? Je ne le pense pas. Au contraire, nous assistons à une inversion de tendance. D’ailleurs, pour les prochaines années au moins, le secteur et les constructeurs vont devoir prendre leurs distances par rapport au remplissage à vie de transmissions automatiques de haute technologie. La transmission et le groupe motopropulseur dans son ensemble jouent un rôle de plus en plus important dans la diminution de la consommation de carburant et la réduction des émissions, et, partant, dans l’amélioration de l’empreinte carbone, un critère sous haute surveillance. Les sollicitations auxquelles sont soumises les transmissions et la fréquence des changements de rapport sont en hausse constante. Ainsi, on a calculé que pour une boîte automatique à huit rapports, la fréquence des changements de rapport est le double de celle d’une boîte automatique à six rapports. Quoi qu’il en soit, nous pouvons affirmer que toutes les applications techniques dans lesquelles des pièces sont en mouvement auront toujours besoin de lubrifiants. L’évolution de ces applications et de leurs domaines d’utilisation rend notre travail d’autant plus passionnant. On sait que l’industrie de l’usinage des métaux est tributaire de fluides réfrigérants et lubrifiants. Avec quelles innovations MOTOREX marque- t-elle des points dans ce domaine? Le secteur de l’usinage des métaux offre un vaste champ pour les innovations permanentes et les évolutions de produits. Il se développe sans cesse, d’une part, de nouveaux matériaux, et de l’autre, des composants et des applications toujours plus complexes. La technique évolue constamment, tout comme les machines-outils et les outils de production. Un autre facteur de pression en matière d’innovation, particulièrement en Europe, est le renforcement © fotolia.ch/snehit Cette boîte de vitesses automatique sélectionne elle-même le bon rapport. L’essentiel du travail est fourni par le fluide de transmission, sollicité en permanence. de la législation, qui restreint fortement, voire interdit, l’utilisation d’un grand nombre de produits chimiques et d’additifs traditionnels, à l’efficacité démontrée. Outre les aspects techniques, l’écocompatibilité et la protection des travailleurs sont un moteur d’innovation pour tous les fabricants qui développent des fluides d’usinage. Quels sont les grands axes de développement futur pour MOTOREX? Nous voulons rester le partenaire de prédilection de nos clients actifs partout en Europe. Nous accorderons une très grande importance à la recherche et au développement, domaine auquel nous continuerons de consacrer d’importants investissements, afin de pouvoir répondre à des exigences techniques en hausse constante. La recherche et le développement sont indispensables au maintien d’un assortiment de produits spécialisés. De plus, nous entendons poursuivre notre expansion en Europe, notamment en misant sur les sports mécaniques et sur l’industrie. Monsieur Fischer, merci pour ces intéressantes explications. • 1982 DÉBUTS DANS LES SPORTS MOTEUR MOTOREX démarre ses activités liées aux sports moteur dans la catégorie des side-car (motocross et route). À ce jour, les pilotes et les écuries qui ont misé sur les lubrifiants MOTOREX ont remporté au total 104 titres de champion du monde FIM. 104 1982-2017 Sponsorisé par MOTOREX, Stefan Everts a remporté quatre titres de champion du monde. MOTOREX MAGAZINE 110 I MAI 2017 15

MOTOREX PORTRAIT

MOTOREX MAGAZINE

MOTOREX Magazine - Deutsch

MOTOREX Magazine - Français

MOTOREX Magazine - English

BROCHURES