Views
3 years ago

MOTOREX Magazine 2013 100 FR

  • Text
  • Motorex
  • Mans
  • Produits
  • Ainsi
  • Metzler
  • Nexus
  • Moteur
  • Chaleur
  • Fluides
  • Toutes
MOTOREX Magazine 2013 100 FR

eportage suite Photo:

eportage suite Photo: Laurent Missbauer Le participant au Le Mans Classics Georges Gachnang (82) dans sa Cooper Monaco F1 avec son fils Olivier et sa petite-fille Natacha (derrière) ainsi que le pilote de F1 Sébastien Buemi (à dr.). Pendant 24 heures, Benoît Morand (à g.) et Joe Genoud (à dr.) sont littéralement sur le fil et tenus informés de chaque détail. à nouveau cette année pour l’acteur Patrick Dempsey connu pour jouer dans la série «Grey’s Anatomy», ou encore le footballeur italien Alessandro del Piero, pour n’en citer que quelques-uns. La fascination du Mans touche également les jeunes pilotes, comme la talentueuse Suissesse Natacha Gachnang au volant d’une Morgan Judd LMP2 de l’écurie suisse Morand Racing ou encore son cousin Sébastien Buemi (pilote d’essai de l’équipe de F1 Red Bull) avec l’équipe Toyota LMP1. UNE CHANCE POUR MORAND RACING Outre une préparation professionnelle, la course automobile requiert également un peu de chance. C’est ainsi que la bonne fortune a accompagné cette année l’écurie privée suisse Morand Racing. Grâce au retrait de l’écurie Starworks, Morand Racing a en effet pu s’aligner au départ dans la classe LMP2. Ce qui n’était pas une première pour Natacha Gachnang convainc de par son style de conduite propre et néan moins rapide. Toutes les données du véhicule sont envoyées en permanence par radio à la direction de l’équipe. le chef de l’écurie et professionnel Benoît Morand, puisque ce dernier avait participé au Mans en 2011 déjà avec le premier prototype hybride LMP1 autorisé. Avec le co-propriétaire de l’équipe Joe Genoud, qui participa lui-même au Mans en 1983 comme pilote de moto, l’équipe privée Morand Racing a dû se battre contre de puissantes écuries. La flotte se composait de 56 véhicules de classe LMP1, LMP2 et GT. Les pilotes qui se partagèrent la Morgan Judd LMP2 durant les 24 heures étaient la Suissesse Natacha Gachnang et les deux Français Franck Mailleux et Olivier Lombard. UN IMPECCABLE TRAVAIL D’éQUIPE Les ELMS (European Le Mans Series) comptent six courses. Avant les 24 heures, des manches se sont déroulées à Silverstone (GB) et Imola (I). Au Mans, les essais ne durent qu’une journée et ont lieu quelque trois semaines avant la course. Cette dernière a été lancée le samedi 22 juin à 15 heures par un temps sec. La pluie n’a cessé par la suite de tomber, ce qui ne facilita pas le choix des bons pneumatiques. Un équipage de trois permet également de procéder à un changement de pilote après chaque troisième arrêt pour faire le plein, soit après trois fois 50 minutes. Le temps de conduite se limite ainsi à environ 7,5 heures par pilote. Durant la course, les pilotes doivent adopter un rythme précis entre la conduite, l’alimentation et le repos. La nuit, ils ne peuvent se reposer et/ou dormir que 3 heures au maximum. Une équipe bien intégrée est donc cruciale si l’on entend réussir. Au Mans, l’écurie romande compte une 12

Les étapes de nuit à tempo élevé et mauvaise visibilité sont particulièrement exigeantes. C’est fait! Au Mans, Morand Racing s’est classé comme écurie privée à une remarquable 5 e place dans la catégorie LMP2. Félicitations! vingtaine de personnes: plusieurs ingénieurs, des spécialistes de la télémétrie, le staff du stand en charge de faire le plein, changer les pneus et les freins ainsi que des mécaniciens, un cuisinier, un physiothérapeute et, bien évidemment, la direction de l’équipe. LA PASSION DE LA COURSE Que la passion de la course automobile soit héréditaire, l’histoire de la famille Gachnang le montre de fort belle manière. Le grand-père Georges Gachnang était déjà au Mans en 1960 avec une AC Bristol transformée par ses soins. Mais l’an passé également, à l’âge de 80 ans, il n’a pas hésité à montrer qu’il était toujours dans le coup en participant au Le Mans Classic 2012 avec sa petite-fille Natacha Gachnang et Sébastien Buemi avec sa Cooper Monaco F1. Les familles Gachnang et Buemi soutiennent à fond et avec enthousiasme les deux jeunes talentueux pilotes. HEUREUX à L’ARRIVéE L’événement assombrit toute la course et pesa sur tout le monde. Cela étant, lorsque Natacha et Sébastien franchirent la ligne d’arrivée, tous les membres de l’équipe et les familles à Aigle avaient toutes les raisons de se réjouir: Morand Racing avec Natacha termina à une remarquable 5 e place dans la catégorie LMP2 et à la 11 e place du général (chrono moyen par tour: 3,44 min.) et l’écurie Toyota avec Sébastien Buemi termina même à la 2 e place du podium (chrono moyen par tour: 3,28 min.). Le jubilé de la course légendaire de la Sarthe a montré une fois de plus qu’un mythe vit de ses héros et de ses victimes. • www.morandracing.com www.lemans.org UN JUBILé ASSOMBRI Cette course anniversaire 2013 fut malheureusement assombrie par un grave accident: le samedi, lors du troisième tour, le Danois Allan Simonsen, dont c’était la septième participation aux 24 heures du Mans et qui donc avait une certaine expérience de la course d’endurance, percuta les glissières de sécurité avec son Aston Martin (catégorie GTE-Amateurs). Le pilote dut être transporté à l’hôpital dans un état critique, où il succomba à ses graves blessures. A la demande de la famille, la course ne fut toutefois pas interrompue. MORGAN JUDD LMP2 Marque Morgan Châssis Pescarolo 01 Carbon Poids 900 kg Freins Brembo Carbon 15“ Réservoir 75 l Moteur Judd 8 cyl. en V, 3,6 l (BMW) Puissance 475 ch à 9000 t/min Couple 406 Nm à 7000 t/min Vmax 320 km/h Vitesses X-Trac, 6-vitesses séquentielles Lubrifiants Motorex motorex Magazine 100 I DÉCEMBRE 2013 13

MOTOREX PORTRAIT

MOTOREX MAGAZINE

MOTOREX Magazine - Deutsch

MOTOREX Magazine - Français

MOTOREX Magazine - English

BROCHURES