Views
3 years ago

MOTOREX Magazine 2011 92 FR

  • Text
  • Motorex
  • Produits
  • Moteur
  • Raleigh
  • Monde
  • Toujours
  • Avril
  • Huiles
  • Ainsi
  • Partenaire
MOTOREX Magazine 2011 92 FR

REPORT Photos/texte:

REPORT Photos/texte: Ramona & Herbert Schwarz, Touratech AG Ramona et Herbert Schwarz ont profité de leur voyage en Asie du Sud-Est pour effectuer des tests pratiques avec un grand nombre de produits de l’assortiment Touratech. NO PLAN IS A GOOD PLAN Pour de nombreux passionnés de motos, Touratech représente pour leur bécane le top en matière d’équipement. Depuis plus de 20 ans, cette entreprise produit et distribue un assortiment sans cesse complété, s’engage aussi dans les sports d’endurance et de rallye et entreprend de fascinants voyages à moto en misant sur des partenaires renommés, dont notamment BMW et MOTOREX. Accompagnez Ramona et Herbert Schwarz de Touratech tout au long de leur périple en moto de 5789 kilomètres en Asie du Sud-Est. Qui ne l’a jamais vécu: on prépare un voyage et aimerait «tout» voir – mais il y a une énorme différence entre voir et vivre l’expérience. Après des années de pouponnage et de manque de sommeil, Ramona et Herbert Schwarz ont donc pris 4 semaines de pause. Pour partir au guidon de l’enduro selon la méthode classique, à savoir avec la tente et la caméra. La destination leur était encore inconnue: l’Asie du Sud-Est. Une tournée mouvementée à travers la Thaïlande, le Laos et le Cambodge. Tandis que Ramona opte pour une BMW 800 GS Desierto F avec gros réservoir, Herbert roule sur une 1200 Adventure Desierto 3 animée par un nouveau moteur avec deux arbres à cames en tête. Les visas et les carnets sont vite prêts et les rappels de vaccinations aussi. Les BMW prennent l’avion les premières, direction l’Extrême-Orient. LE BON PLAN, C’EST PAS DE PLAN Dans l’agitation quotidienne, il ne reste guère de temps pour planifier le trajet. Notre plan, c’est donc de ne pas en avoir. Laisser faire le hasard. Tous deux ont déjà bon nombre d’années à moto au compteur. Herbert, 30 ans et 750 000 kilomètres et Ramona, 9 ans et 200 000 kilomètres! Une sacoche avec diverses cartes et guides de voyage se glisse dans le bagage à main. Nous nous procurerons des conseils de parcours sur place auprès de motocyclistes indigènes et bien sûr aussi de Peera, notre dévoué importateur Touratech en Thaïlande. HOSPITALITÉ SANS FRONTIÈRES Lorsque Peera nous accueille à l’aéroport, il lui saute tout de suite aux yeux qu’il nous faut urgemment un café. Il 10

Joyeux pêle-mêle coloré à l’un des nombreux points de vente d’essence en bouteilles. Avant de faire le plein, il est prudent de vérifier le contenu en le respirant. nous aide ensuite, avec son ami, à dédouaner les BMW. Peera est bougrement fier de nous accueillir comme hôtes et fait tout pour que nous nous sentions bien dans son pays. Il a même pris une semaine complète de vacances, ce qui représente le congé annuel d’un Thaïlandais moyen. Il est le meilleur guide dont nous pouvions rêver. qui sentent bon. Peera nous a donné une fiche spécifiant en thaïlandais et en anglais que nous sommes végétariens. De quoi assurer notre survie alimentaire. «Notre survie alimentaire était assurée!» DES BOUTEILLES ET DES FÛTS POUR L’ESSENCE Il existe en Asie du Sud-Est un réseau densifié de pompes à essence grâce aux colonnes privées. Le carburant provient soit d’un fût avec pompe à main ou de bouteilles de Coca-Cola que l’on verse dans le réservoir. Ces récipients sont alignés sur des supports en bois disposés le long des routes. En petites quantités évaluables, l’équivalent de 60 cents le litre. Tandis que la Thaïlande vend de l’essence 95 octanes, cet indice n’est pas clairement défini au Laos. La qualité est médiocre, voire carrément mauvaise. Mais nos BMW ne vont pas en faire des maux d’estomac. Afin d’éviter de nous tromper entre l’essence et le diesel, nous faisons à chaque fois un essai à l’odeur. D’autant plus que nous ne parlons ni thaïlandais, ni laotien, ni cambodgien. PHOTO AVEC UNE ÉLÉPHANTE Croiser un éléphant sauvage en plein jour au milieu de la rue est devenu rarissime en Thaïlande, alors qu’il n’y a encore que 60 ans, pas moins de 50 000 individus allaient d’un pas pesant dans la jungle. Du fait du dé frichement ininterrompu, le nombre de pachydermes a drastique- EN-CAS CROUSTILLANT ET EXOTIQUE Dans un livre illustré sur le Sud-Est asiatique, nous avions vu des photos d’insectes frits: punaises géantes, blattes, coléoptères aquatiques – vraiment tout ce qui rampe et vole. Rien qu’à l’idée de tels casse-croûte protéinés, pas mal d’Européens doivent avoir l’estomac chaviré. Etant végétariens, nous préférons nous en tenir aux fruits exotiques, à du riz avec légumes et des épices Tout est affaire de goût – les en-cas aux insectes croustillants sont servis en bien des endroits au bord des routes. MOTOREX MAGAZINE I AVRIL 2011 11

MOTOREX PORTRAIT

MOTOREX MAGAZINE

MOTOREX Magazine - Deutsch

MOTOREX Magazine - Français

MOTOREX Magazine - English

BROCHURES