Views
3 years ago

MOTOREX Magazine 2010 90 FR

  • Text
  • Motorex
  • Tracteurs
  • Produits
  • Josef
  • Amweg
  • Frey
  • Lors
  • Toujours
  • Moteur
  • Niemann
MOTOREX Magazine 2010 90 FR

REPORT Lors de

REPORT Lors de l’exposition de machines agricoles historiques, le tracteur Köpfli Trumpf JK de 1962 restauré a su attirer le public comme un aimant. DES TRACTEURS SAVAMMENT CONÇUS: LES MACHINES HIGH-TECH DE JOSEF KÖPFLI Josef Köpfli 1910–1988. Au siècle passé, l’offre de tracteurs était des plus fournies. Nombreux furent les petits vendeurs qui ont cherché à investir le marché avec des constructions parfois hasardeuses, mais souvent géniales. Parmi eux Josef Köpfli, qui entreprit en 1948 de construire lui-même son premier tracteur. Il ne cessa ensuite de développer des solutions techniques éminemment innovantes pour des domaines d’utilisation les plus divers. Les chefs-d’œuvre du maître eurent l’heur de séduire Arnold Amweg d’Ammerswil, qui reprit la représentation de Köpfli à partir de 1950. C’est plus tard, sous le nom de Köpfli- Amweg, qu’Amweg construisit en 1990, avec son fils et pilote automobile Fredy Amweg, le dernier tracteur de l’ère Köpfli. Josef Köpfli, fils de paysan né le 18 juillet 1910 à Hohenrain près de Lucerne, nourrissait une réelle passion pour la technique et la construction. Avant de la concrétiser, il fit cependant un apprentissage de mécanicien sur vélos et autos. UNE MOTOFAUCHEUSE POUR LA FERME Sa première propre construction fut une motofaucheuse avec entraînement central des couteaux pour la ferme familiale. L’idée maîtresse du jeune Köpfli était de méca- 10

Josef Köpfli a également mis son savoir au service des usines de tracteurs Ford à Basildown/GB et s’est vu remettre un acte officiel de Henry Ford II, fils du fondateur de la Ford Motor Company (à gauche sur la photo). Production des modèles JK par la Maschinenfabrik Freienbach AG. Bien visible, les boîtes de vitesses coulées qui remplissait une fonction porteuse. Josef Köpfli testait lui-même ses constructions. Ici, un tracteur entraîné par système hydrostatique. niser les travaux pénibles. En 1932, il trouva un emploi de mécanicien à l’usine de tracteurs Hürlimann à Wil. Le virus de la construction de tracteurs ne tarda pas à l’infecter, et il occupa avec conviction des postes très variés chez Hürlimann, de chef monteur à la fabrication jusqu’à celui de vendeur au service externe. En parallèle, il entreprit aussi la construction de son propre moteur diesel et participa de manière décisive à différentes découvertes de l’entreprise Hürlimann. En 1948, Köpfli a développé son légendaire essieu avant, disposant d’un important angle de braquage, commandé par une direction à crémaillère, qu’il proposa à son employeur d’alors d’introduire dans la production en série des tracteurs Hürlimann. Sur son refus, Josef Köpfli se mit à son compte. La voie lui était désormais ouverte pour réaliser dans les faits son envie longuement mûrie de donner naissance à un tracteur avant-gardiste portant la marque Köpfli. FABRICATION EN SÉRIE DU KÖPFLI-TRUMPF Hormis quelques machines spéciales pour traiter les pro totypes, le bureau de construction de Josef Köpfli n’avait jamais disposé d’installations de production. Il faisait dès lors produire et monter ses tracteurs et machines en sous-traitance auprès de différentes entreprises suisses. Un mode de faire avec avantages et inconvénients – toutes les entités extérieures engagées jusqu’ici dans la production en série des modèles Köpfli n’arrivaient pas à positionner valablement la marque et ne tenaient pas les délais. En 1953, Josef Köpfli transféra alors la production de ses tracteurs à la Maschinenfabrik Freienbach AG dans le canton de Schwyz. Près de 450 tracteurs Köpfli y ont vu le jour jusqu’en 1964, sous la forme de huit modèles différents avec moteurs essence/pétrole et diesel. UN CONSTRUCTEUR SOLLICITÉ ET INVENTIF Josef Köpfli recherchait systématiquement la meilleure solution, prouvant ainsi son pouvoir d’innovation marqué. Cette qualité a fait de lui un créateur et un développeur recherché pour des constructeurs mondialement connus, dont Ford. Le fait que l’entrepreneur Josef Köpfli ne pouvait prétendre à une vraie réussite industrielle n’était pas un secret. Il a plutôt prospéré grâce à des mandats de développement et des brevets. Au début des années 60, Köpfli s’est fortement impliqué dans le mécanisme de translation hydrostatique, et sa collaboration de développement avec Ford, de 1964 à 1984, lui a sans doute valu l’un des plus grands signes de reconnaissance qu’il ait reçus. Les champs d’action principaux où opérait ce constructeur émérite aux intérêts multiples et toujours en action ont été: MOTOREX MAGAZINE I AOÛT 2010 11

MOTOREX PORTRAIT

MOTOREX MAGAZINE

MOTOREX Magazine - Deutsch

MOTOREX Magazine - Français

MOTOREX Magazine - English

BROCHURES